ORIGINES ET ANCETRES DU LOUP

19 Jan

ImageLe loup fait partie de la famille des canidés qui comprend de nombreuses espèces dont le chacal, le chien sauvage comme le dhole ou le chien domestique, le coyote, le renard ou le lycaon.

Apparus il y a environ 40 millions d’années en Amérique du Nord, les premiers ancêtres du loup ne pesaient pas plus de 3 kg.

L’un de ses tout premiers ancêtres est sans doute le miacis, un mammifère ressemblant un peu à une martre. Il était arboricole et c’est également un ancêtre des félidés.

Cependant, Hesperocyon a vraiment marqué une étape décisive dans l’avènement de la lignée des canidés. Hesperocyon gregorius était un chasseur habile et gracile.

Canidés. Histoire. Evolution

Leptocyon va jouer un rôle prédominant dans l’évolution de cette famille. C’est le premier ancêtre de la lignée du loup qui remonte à près de 25 Ma.

Certains de ses descendants quitteront l’Amérique du Nord, il y a 5 Ma, et partiront conquérir d’autres continents.

Le loup moderne a fait son apparition il y a environ 2 millions d’années. Sa physionomie était très proche de celle que l’on connaît aujourd’hui.

Canis dirus « chien terrible » était un grand loup qui vivait au Pléistocène. On a retrouvé 1 600 fossiles conservés dans les fosses à goudron en Californie.

On suppose qu’ils devaient être attirés par les animaux qui s’enlisaient et se trouvaient eux-mêmes pris au piège.

Ce loup avait un crâne plus volumineux que celui de nos loups actuels, des dents plus puissantes et des pattes plus courtes.

Il mesurait 2 m de long et vivait certainement en meute.

Contrairement à la majorité des canidés qui sont pour la plupart omnivores, le loup est un carnivore véritable.

 

Classification des loups

La classification des loups a fait l’objet de nombreuses controverses. Jusqu’à récemment, les scientifiques reconnaissaient deux espèces :

Le loup roux (Canis rufus)

Le loup gris (Canis lupus)

Aujourd’hui, bien que tous ne soient pas encore d’accord, une seule espèce est reconnue : Canis lupus

Il y a également de nombreuses controverses sur le nombre de sous-espèces du loup gris. D’ailleurs, de récentes recherches génétiques ont permis de regrouper plusieurs sous-espèces en une seule.

On peut les classer par répartition géographique, cependant, il est plausible qu’il y ait eu plusieurs vagues de migrations entre les loups d’Eurasie et d’Amérique du Nord.

Peu d’auteurs étant d’accord sur le nombre de sous-espèces, j’ai choisi la nomenclature SITI qui valide 38 sous-espèces dont 10 sous-espèces éteintes:

Canis lupus albus (Loup de Sibérie)

Canis lupus arabs (Loup d’Arabie)

Canis lupus arctos (Loup arctique)

Canis lupus baileyi (Loup du Mexique)

Canis lupus campestris (loup des steppes)

Canis lupus chanco (Loup de Mongolie)

Canis lupus columbianus (Loup de Colombie)

Canis lupus crassodon (Loup de Vancouver)

Canis lupus dingo (Dingo)

Canis lupus familiaris (Chien domestique)

Canis lupus filchneri

Canis lupus floridanus ((anciennement sous-espèce de loup rouge)

Canis lupus fuscus (Loup d’Oregon)

Canis lupus griseoalbus (Loup des prairies)

Canis lupus hudsonicus (Loup de l’Hudson)

Canis lupus irremotus (Loup des Rocheuses septentrionales)

Canis lupus labradorius (Loup du Labrador)

Canis lupus ligoni (Loup de l’archipel Alexandre)

Canis lupus lupus (Loup gris commun)

Canis lupus lycaon (Loup du Canada ou loup de l’Est)

Canis lupus mackenzii (Loup de Mackenzie)

Canis lupus manningi (Loup de la Terre de Baffin)

Canis lupus nubilus (Loup des Grandes Plaines)

Canis lupus occidentalis (Loup d’Alberta)

Canis lupus orion (Loup du Groenland)

Canis lupus pallipes (Loup des Indes)

Canis lupus pambasileus (Loup d’Alaska)

Canis lupus rufus (Loup rouge)

Canis lupus tundrarum (Loup de la Toundra)

Sous-espèces éteintes :

Canis lupus alces (loup de la péninsule de Kenai)

Canis lupus beothucus (loup de Terre-Neuve)

Canis lupus bernardi (loup de Terre Victoria)

Canis lupus floridanus ((anciennement sous-espèce de loup rouge)

Canis lupus gregoryi (anciennement sous-espèce de loup rouge)

Canis lupus hattai (Loup d’Hokkaido)

Canis lupus hodophilax (Loup d’Honshu)

Canis lupus mogollonensis (Loup Mongollon)

Canis lupus monstrabilis (loup du Texas)

Canis lupus youngi (Loup des Rocheuses méridionales)

Répartition géographique

Les loups sont présents dans la plupart des pays de l’Hémisphère Nord. En Europe occidentale, les effectifs restent faibles. Par contre, on comptabilise environ 100 000 loups en Russie.

Ils sont également nombreux en Asie, notamment en Chine et en Mongolie.

En Australie, on ne trouve que le dingo (Canis lupus dingo).

La morphologie du loup varie considérablement en fonction de son habitat. Le loup blanc arctique (Canis lupus arctos) atteint 80 kg alors que le loup d’Arabie (Canis lupus arabs ) ne dépasse pas les 25 kg.

Le loup des steppes (Canis lupus campestris), à la robe grise-brune, est également d’assez petite taille.

Le loup au pelage gris est l’espèce la plus répandue en Amérique du Nord. On rencontre également des sous-espèces au Tibet ou au Proche-Orient.

Le loup roux ou loup rouge (Canis lupus rufus) possède des pattes plus longues, des oreilles plus grosses et un pelage plus ras à la teinte roussâtre. Cette sous-espèce est plus légère

 

 

Image

Source « Dinosoria »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :